A Kathmandu

Publié le par yvan

207.jpg

Rani Pokhari

Me voilà à Kathmandu ! Temples, foules, trafic, bazar. Clameurs, effervescence, sérénité. Vie...

Mes pas me portent au gré de mon humeur à travers la cité. Je loge à Tibet Holiday Inn, un hôtel confortable, bien que de modeste catégorie, dans Thamel, ce quartier touristique qui par ses outrances m'attire et me repousse à la fois. Treize ans que je ne suis venu au Népal ! Ce Népal qui change sous bien des aspects mais demeure sous d'autres intemporel et éternel.

Je me lève tôt suivant le rythme népalais, d'ailleurs dès cinq heures trente m'éveillent les premières rumeurs montant de la rue. Je me dirige vers le bazar, en chemin je bois un thé au lait servi par une petite vendeuse installée à un coin de rue. A même le sol est posé le réchaud à kérosène à deux feux sur lequel est préparé le breuvage. Le mélange thé et lait bout dans une casserole en aluminium bosselée. Sur un plateau sont disposés des verres, à ses côtés une bassine emplie d'eau permet de les rincer. Quelques passants ou riverains se pressent autour, sirotant ou attendant d'être servis, avec lesquels j'échange trois mots et des sourires. Le thé coûte 5 roupies - environ 5 centimes d'euro -. Beaucoup moins cher que dans les restaurants, tea-shops ou bakeries pour touristes où son prix varie entre 20 et 30 roupies. Certes la différence est faible pour les Occidentaux nantis que nous sommes !

J'aime ces débuts de matinée à Kathmandu. Il fait frais, à peine humide, le ciel est laiteux. Le thé me réchauffe, c'est le meilleur de la journée. La frénésie n'a pas encore gagné la ville, tranquillement, je poursuis ma randonnée urbaine.

 201.jpg

La foule dans une rue du bazar

Publié dans Annapurnas

Commenter cet article